Catégories
Mandalas

L’art-thérapie en temps de guerre

image tirée et adaptée du livre Mandala Symbolism, 1973, C.G. Jung, Princeton/Bollingen Paperbacks

Comme vous tous je suis touchée par ce qui se passe en Ukraine. L’Ukraine est attaquée et nous le sommes tous également… Depuis des jours, je regarde les images de la destruction des villes de Kiev, Marioupol, Lviv, Kharkiv ou de Kherson pour n’en nommer que quelques-unes. On se sent touché et dévasté par ces images d’un monde qui s’écroule. Tous les êtres humains sont dotés de la capacité à ressentir les mondes qui nous autour. En ce sens, les images transmettent des émotions tant positives que négatives. Quand, elles sont menaçantes, notre cerveau se met en alerte. La neuropsychologie a démontré que malheureusement le cerveau d’un psychopathe ne fonctionne pas comme la grande majorité d’entre nous. Les zones du cerveau liées à l’empathie et qui réagissent et s’activent devant des images de la souffrance des autres sont dysfonctionnelles chez ce dernier. Mon article ne s’adresse pas à ce type individu. D’ailleurs je serais surprise de les compter parmi mes visiteurs. Mon article s’adresse à ceux qui comme moi se sentent troublés. C’est dans ces moments que je trouve important de puiser en dedans de nous, dans la profondeur de notre âme et de nous relier les uns aux autres afin de contrer le pessimiste, la dépression et la confusion. Il ne nous sert à rien de baisser les bras. Nous devons demeurer debout, solidaire et prendre soin de notre équilibre émotionnel devant ces attaques inhumaines.

Concrètement, faire de l’art n’empêchera pas les bombes de tomber, mais il nous aidera à rester fort, unis et humain. Il ne faut surtout pas demeurer paralysé devant tant de souffrance. L’art permet à notre appareil psychique de continuer à se mouvoir.

Ainsi, je me suis mise à consacrer au tant de temps à voir ce qui se passe en Ukraine qu’à nourrir ma passion pour l’art, plus particulièrement l’art visuel. Je me suis rappelée que C. G. Jung s’est précisément mis à faire des mandalas tous les matins durant la première Guerre mondiale. Il constata que cet exercice lui permettait de maintenir son équilibre psychique. Voici ce qu’il en dit dans son livre Ma vie :  

« Le mandala exprime le Soi, la totalité de la personnalité qui, si tout va bien, est harmonieuse, mais qui ne tolère pas que l’on s’abuse soi-même.

Mes dessins de mandalas étaient des cryptogrammes sur l’état de mon Soi, qui m’étaient livrés journellement. Je voyais comment mon Soi, c’est-à-dire la totalité de moi-même était à l’œuvre. Il est vrai qu’au début je ne pouvais comprendre cela qu’intuitivement; cependant les dessins me semblaient déjà posséder la plus haute signification et je les gardais comme des perles rares. […] Le mandala représente cette monade et correspond à la nature microcosmique de l’âme. (p. 227-228) ».

Défi : mandala du matin

Je ne retiendrais pas davantage votre attention avec un long texte théorique sur l’efficacité des mandalas, mais je vous invite plutôt à passer à l’action. Je vous lance le défi de créer un mandala tous les matins. Si vous le souhaitez je vous invite également à me le partager afin que je puisse le diffuser ici pour le profit de tous : josiane@arttherapie.blog

Art-thérapeutiquement,

Josiane

Liens pour approfondir le sujet :

Espace francophone jungien : https://www.cgjung.net/index.htm

Creating Mandalas : https://creatingmandalas.com/index.html

Zentangle project : https://www.youtube.com/watch?v=cgN-_IBYHeI&t=901s

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s