Catégories
Accueil

Dessine-moi un nid, puis un pont

Activité art-thérapeutique pour tous!

Photo de Evelyn Chong sur Pexels.com
Introduction pour l’expérientiel de Dessine-moi un nid et un pont.
Consignes pour la réalisation du nid :

1) Avec des crayons de couleurs, des feutres ou des crayons aquarelles, dessine un nid. Tu peux dessiner n’importe quelle sorte de nid, ce qui te vient à l’esprit et comme tu le souhaite.

2) Ensuite, regardes ton dessin et invente une courte histoire à son sujet, une histoire qui a un court début, un court milieu et une courte fin.

3) Puis, donne un titre à ton dessin ou écris-le dessus.
Consignes pour la réalisation du pont :

1) Avec des crayons de couleurs, des feutres ou des crayons aquarelles, dessine un pont. Tu peux dessiner n’importe quelle sorte de pont, ce qui te vient à l’esprit et comme tu le souhaite.

2) Puis, avec une couleur que tu aimes ou que tu n’aimes pas, dessine un point sur le pont pour indiquer où tu te trouves. Et ensuite, indique par une flèche dans quelle direction tu te diriges. Dessine la flèche avec une couleur que tu aimes ou que tu n’aimes pas.

3) Après, regardes ton dessin et invente une courte histoire à son sujet, une histoire qui a un court début, un court milieu et une courte fin.

4) Pour terminer, donne un titre à ton dessin ou écris-le dessus.

Pour aller plus loin…

Voici un lien (en anglais) d’une chercheuse en art-thérapie, Donna H. Kaiser, qui a écris un artcicle sur le dessin du nid (Assessing Attachment Patterns with the Bird’s Nest Drawing in Family Art Evaluation, 1993), tel que je vous le propose : https://donnakaiserphd.wordpress.com/

Voici un lien vers le diaporama (en anglais) d’une autre chercheuse en art-thérapie, Libby Schmanke, qui a étudié le dessin du pont, tel que je vous le propose : https://www.naadac.org/assets/2416/2019nwrc_libby_schmanke_powerpoint.pdf

Ponctuel
Mensuellement
Annuellement

Réalisez un don ponctuel

Réaliser un don mensuel

Réaliser un don annuel

Choisir un montant

C$2,00
C$5,00
C$20,00
C$1,00
C$2,00
C$10,00
C$5,00
C$15,00
C$100,00

Ou saisir un montant personnalisé

C$

Vos contributions sont appréciées. Elles me permettrons d’offrir un contenu de qualité et des ateliers d’art-thérapies gratuits accessibles pour tous.

Vos contributions sont appréciées. Elles me permettrons d’offrir un contenu de qualité et des ateliers d’art-thérapies gratuits accessibles pour tous.

Vos contributions sont appréciées. Elles me permettrons d’offrir un contenu de qualité et des ateliers d’art-thérapies gratuits accessibles pour tous.

Faire un donFaire un don mensuelFaire un don annuel

Si vous aimez mon site, n’hésitez pas à partager le lien et à liker !

Catégories
Art-thérapie

Inscription

Ateliers d’art-thérapie en ligne

Bonjour,

On fait partie d’une grande planète et plus que jamais nous constatons que nous sommes tous en résonance. Un virus a décidé de s’incruster aux 4 coins du monde et de boulverser nos habitudes. En soi, le virus est neutre, mais il nous reflète nos vulnérabilités. Comme tout le monde, j’en suis affectée. Comme tout le monde, je suis submergée par une microbiotechnologie virulente . Comme tout le monde, j’en souffre. Et comme tout le monde, je mène un combat contre cet envahisseur. Je n’ai aucune réponse à donner, je n’ai aucune leçon à donner. Humblement, tout le monde fait son possible. Nous sommes happés par un processus tant planétaire qu’individuel. C’est à cette individualité que je m’adresse et avec qui je veux dialoguer. C’est mon inconscient individuel, mon persona, mon animus, mon œuvre au noir, au vert, au rouge, au jaune qui m’interpellent. Cette pandémie me ramène à mes sources jungiennes et à la psychologie des profondeurs.

Ainsi, pour mettre un baume sur ce boulversement, je vous propose une série de rencontres sur vidéoconférences. Je sollicite votre inconscient collectif et votre participation à des ateliers d’art-thérapie en ligne. Je veux garder le processus le plus simple possible. Je vais utiliser différents outils art-thérapeutiques afin de stimuler votre imagination et votre créativité. Avant chaque séance, je vais vous proposer un thème et vous inviter à l’illustrer. Il ne s’agit pas de réaliser une œuvre professionnelle, car ce ne sont pas les qualités esthétiques qui seront regardées, mais plutôt le processus de création et la structure de vos images.

L’inscription préalable aux ateliers est requise.

Le matériel requis est tout ce qui vous tombe sous la main : crayons, feutres, pastels, pinceaux, aquarelle, gouache, acrylique, vieilles revues, journaux, ciseaux, colle, fils, bouts de laine, cartons et tissus recyclés, argile, pâte àa modeler, en bref tout ce qui vous inspire.

Lieu : Zoom meeting (un lien vous sera envoyé lors de votre inscription)

Quand :  Les lundis et jeudis (d’autres journées pourraient s’ajouter)

Coût : 49$ pour les séances individuelles et 25$ par participant pour les séances en groupe (n.b. les groupes sont limités à 4 personnes afin de permettre à chacun de s’exprimer sur son processus).

Animatrice : Josiane Gagnon

Pour des informations supplémentaires, écrivez à josiane@arttherapie.blog ou par téléphone au 514-885-2581.

Pour vous inscrire, vous n’avez qu’à remplir le formulaire ci-dessous.

N’oubliez pas d’inscrire votre courriel, car il me sevira à vous envoyer le lien pour le meeting Zoom ainsi que les consignes pour l’oeuvre que vous devrez réaliser.

Avant la rencontre

Je vous demande de me faire parvenir une photo numérique de votre oeuvre. Notez que je n’analyse aucune oeuvre à l’avance, d’autant plus que je travaille selon une approche humaniste. Ainsi, je favorise l’appropriation du sens de l’oeuvre par son créateur.

L’Abre tiré d’un journal créatif, crédits josiane Gagnon
Catégories
Accueil

Dessine-moi un cirque

Activité art-thérapeutique

Photo de Timo sur Pexels.com
Introduction pour l’expérientiel de Dessine-moi un cirque
Consignes pour la réalisation de l’oeuvre. Avec des crayons de couleurs, des feutres ou des bâtons de pastels secs ou gras, dessine un personnage de cirque en action.

Pour aller plus loin…

Pour celles et ceux qui ont envie d’en apprendre davantage sur les fondements théoriques de cette activité, je vous invite à lire l’article « Hanes (1997) Utilizing the circus phenomenon as a drawing theme in art therapy » en format pdf. Il s’agit d’un article rédigé en anglais seulement.

En résumé, l’auteur suggère que cette activité art-thérapeutique permet de comprendre comment un individu perçoit son potentiel et sa manière de relever les défis de l’existence.

Ponctuel
Mensuellement
Annuellement

Réalisez un don ponctuel

Réaliser un don mensuel

Réaliser un don annuel

Choisir un montant

C$2,00
C$5,00
C$20,00
C$1,00
C$2,00
C$10,00
C$5,00
C$15,00
C$100,00

Ou saisir un montant personnalisé

C$

Vos contributions sont appréciées. Elles me permettrons d’offrir un contenu de qualité et des ateliers d’art-thérapies gratuits accessibles pour tous.

Vos contributions sont appréciées. Elles me permettrons d’offrir un contenu de qualité et des ateliers d’art-thérapies gratuits accessibles pour tous.

Vos contributions sont appréciées. Elles me permettrons d’offrir un contenu de qualité et des ateliers d’art-thérapies gratuits accessibles pour tous.

Faire un donFaire un don mensuelFaire un don annuel

Si vous aimez mon site, n’hésitez pas à partager le lien et à liker !

Catégories
Accueil

Atelier numéro 4

La maison

Maisons jaunes, peinture à l’huile (source : Josiane Gagnon)
Rêverie, imagination et souvenirs de la Maison – expérentiel inspiré de Gaston Bachelard
Ponctuel
Mensuellement
Annuellement

Réalisez un don ponctuel

Réaliser un don mensuel

Réaliser un don annuel

Choisir un montant

C$2,00
C$5,00
C$20,00
C$1,00
C$2,00
C$10,00
C$5,00
C$15,00
C$100,00

Ou saisir un montant personnalisé

C$

Vos contributions sont appréciées. Elles me permettrons d’offrir un contenu de qualité et des ateliers d’art-thérapies gratuits accessibles pour tous.

Vos contributions sont appréciées. Elles me permettrons d’offrir un contenu de qualité et des ateliers d’art-thérapies gratuits accessibles pour tous.

Vos contributions sont appréciées. Elles me permettrons d’offrir un contenu de qualité et des ateliers d’art-thérapies gratuits accessibles pour tous.

Faire un donFaire un don mensuelFaire un don annuel

Si vous aimez mon site, n’hésitez pas à partager le lien et à liker !

Catégories
Accueil Inscription aux ateliers

Atelier numéro 3

La pleine conscience en thérapie par l’art

Exploration art-thérapeutique de l'argile
Exploration de l’argile (crédit : Josiane Gagnon)

Consignes pour l’atelier d’art-thérapie

Matériel proposé : l’argile

Méditation guidée

Respiration océanique

Ponctuel
Mensuellement
Annuellement

Réalisez un don ponctuel

Réaliser un don mensuel

Réaliser un don annuel

Choisir un montant

C$2,00
C$5,00
C$20,00
C$1,00
C$2,00
C$10,00
C$5,00
C$15,00
C$100,00

Ou saisir un montant personnalisé

C$

Vos contributions sont appréciées. Elles me permettrons d’offrir un contenu de qualité et des ateliers d’art-thérapies gratuits accessibles pour tous.

Vos contributions sont appréciées. Elles me permettrons d’offrir un contenu de qualité et des ateliers d’art-thérapies gratuits accessibles pour tous.

Vos contributions sont appréciées. Elles me permettrons d’offrir un contenu de qualité et des ateliers d’art-thérapies gratuits accessibles pour tous.

Faire un donFaire un don mensuelFaire un don annuel

Si vous aimez mon site, n’hésitez pas à partager le lien et à liker !

Catégories
Accueil

Atelier numéro 2

Photo de Lisa Fotios sur Pexels.com

Phase d’ouverture

Introduction pour le deuxième atelier.

Phase de création

Écoutez le récit du Grand Rêve

Récit du Grand Rêve.

Consigne pour la réalisation de votre oeuvre art-thérapeutique

Imaginez une suite au récit du Grand Rêve. Imaginez que maintenant c’est vous le rêveur…

Imaginez que le lendemain du Grand Rêve, à la nuit tombée, vous faites un 2e rêve. Il est en continuité avec le Grand Rêve. Et il reprend certains éléments du Grand Rêve.

Imaginez que ces éléments se mettent à parler entre eux.

Qui sont-ils et que se disent-ils?

C’est à vous de l’imaginer !

  • Prenez une plume et écrivez le récit de ce 2e rêve sur une feuille 8 et demi par 11 ou bien dans n’importe quel cahier. Vous pouvez écrire sur les 2 côtés de la feuille.
  • Ensuite, relisez votre récit une seule fois.
  • Puis… Illustrez un élément ou une scène de ce nouveau récit que vous venez tout juste de créer. Prenez 1h pour réaliser l’ensemble de l’activité; environ 30 minutes pour écrire le nouveau rêve et 30 minutes pour réaliser une image à partir de celui-ci.
  • Utilisez les médiums de votre choix : des feutres, des crayons de couleurs, de la peinture, du pastel, un collage. Si vous en avez sous la main utilisé une feuille de papier ou de carton d’une couleur représentant l’ambiance de votre récit.

Phase de fermeture

Voici quelques conseils pour vous aider à noter vos rêves.

Droits d’auteurs réservés : Josiane Gagnon, 2021.


Ponctuel
Mensuellement
Annuellement

Réalisez un don ponctuel

Réaliser un don mensuel

Réaliser un don annuel

Choisir un montant

C$2,00
C$5,00
C$20,00
C$1,00
C$2,00
C$10,00
C$5,00
C$15,00
C$100,00

Ou saisir un montant personnalisé

C$

Vos contributions sont appréciées. Elles me permettrons d’offrir un contenu de qualité et des ateliers d’art-thérapies gratuits accessibles pour tous.

Vos contributions sont appréciées. Elles me permettrons d’offrir un contenu de qualité et des ateliers d’art-thérapies gratuits accessibles pour tous.

Vos contributions sont appréciées. Elles me permettrons d’offrir un contenu de qualité et des ateliers d’art-thérapies gratuits accessibles pour tous.

Faire un donFaire un don mensuelFaire un don annuel

Si vous aimez mon site, n’hésitez pas à partager le lien et à liker !

Catégories
Accueil Inscription aux ateliers

Atelier numéro 1

Acrylique et pinceaux
(crédits : Josiane Gagnon, 2018-2021)

Présentation

Un mot de l’animatrice

Information utile

Avant la séance

Comment créer un espace sécuritaire

La fondation du processus art-thérapeutique

Consignes pour l’atelier numéro un

Phase d’ouverture

Consigne préparatoire

Phase de création

Consigne pour la réalisation de l’oeuvre art-thérapeutique
Écoutez l’audio du conte Bonne Humeur de Hans Christian Andersen

Phase de fermeture

Consigne pour la réflexion individuelle

Cliquez sur ce lien pour vous rendre à la salle de vidéoconférence Zoom
à la date et à l’heure prévue :
https://us02web.zoom.us/j/6273485060

Vous devez être inscris préalablement, pour que je vous autorise à entrer.

Pour plus d’informations, écrivez-moi : josiane@arttherapie.blog

Urne de la bonne humeur, réalisée dans le cadre du premier atelier (Josiane Gagnon)
Ponctuel
Mensuellement
Annuellement

Réalisez un don ponctuel

Réaliser un don mensuel

Réaliser un don annuel

Choisir un montant

C$2,00
C$5,00
C$20,00
C$1,00
C$2,00
C$10,00
C$5,00
C$15,00
C$100,00

Ou saisir un montant personnalisé

C$

Vos contributions sont appréciées. Elles me permettrons d’offrir un contenu de qualité et des ateliers d’art-thérapies gratuits accessibles pour tous.

Vos contributions sont appréciées. Elles me permettrons d’offrir un contenu de qualité et des ateliers d’art-thérapies gratuits accessibles pour tous.

Vos contributions sont appréciées. Elles me permettrons d’offrir un contenu de qualité et des ateliers d’art-thérapies gratuits accessibles pour tous.

Faire un donFaire un don mensuelFaire un don annuel

Si vous aimez mon site, n’hésitez pas à partager le lien et à liker !

Catégories
Art-thérapie

Ateliers d’art-thérapie en ligne

Bonjour,

On fait partie d’une grande planète et plus que jamais nous constatons que nous sommes tous en résonance. Un virus a décidé de s’incruster aux 4 coins du monde et de boulverser nos habitudes. En soi, le virus est neutre, mais il nous reflète nos vulnérabilités. Comme tout le monde, j’en suis affectée. Comme tout le monde, je suis submergée par une microbiotechnologie virulente . Comme tout le monde, j’en souffre. Et comme tout le monde, je mène un combat contre cet envahisseur. Je n’ai aucune réponse à donner, je n’ai aucune leçon à donner. Humblement, tout le monde fait son possible. Nous sommes happés par un processus tant planétaire qu’individuel. C’est à cette individualité que je m’adresse et avec qui je veux dialoguer. C’est mon inconscient individuel, mon persona, mon animus, mon œuvre au noir, au vert, au rouge, au jaune qui m’interpellent. Cette pandémie me ramène à mes sources jungiennes et à la psychologie des profondeurs.

Ainsi, pour mettre un baume sur ce boulversement, je vous propose une série de rencontres sur vidéoconférences. Je sollicite votre inconscient collectif et votre participation à des ateliers d’art-thérapie en ligne. Je veux garder le processus le plus simple possible. Je vais utiliser différents outils art-thérapeutiques afin de stimuler votre imagination et votre créativité. Avant chaque séance, je vais vous proposer un thème et vous inviter à l’illustrer. Il ne s’agit pas de réaliser une œuvre professionnelle, car ce ne sont pas les qualités esthétiques qui seront regardées, mais plutôt le processus de création et la structure de vos images.

L’inscription préalable aux ateliers est requise.

Le matériel requis est tout ce qui vous tombe sous la main : crayons, feutres, pastels, pinceaux, aquarelle, gouache, acrylique, vieilles revues, journaux, ciseaux, colle, fils, bouts de laine, cartons et tissus recyclés, argile, pâte àa modeler, en bref tout ce qui vous inspire.

Lieu : Zoom meeting (un lien vous sera envoyé lors de votre inscription)

Quand :  Les lundis et jeudis (d’autres journées pourraient s’ajouter)

Coût : 49$ pour les séances individuelles et 25$ par participant pour les séances en groupe (n.b. les groupes sont limités à 4 personnes afin de permettre à chacun de s’exprimer sur son processus).

Animatrice : Josiane Gagnon

Pour des informations supplémentaires, écrivez à josiane@arttherapie.blog ou par téléphone au 514-885-2581.

INSCRIPTION

Pour vous inscrire, vous n’avez qu’à remplir le formulaire ci-dessous.

N’oubliez pas d’inscrire votre courriel, car il me sevira à vous envoyer le lien pour le meeting Zoom ainsi que les consignes pour l’oeuvre que vous devrez réaliser.

Avant la rencontre

Je vous demande de me faire parvenir une photo numérique de votre oeuvre. Notez que je n’analyse aucune oeuvre à l’avance, d’autant plus que je travaille selon une approche humaniste. Ainsi, je favorise l’appropriation du sens de l’oeuvre par son créateur.

L’Abre tiré d’un journal créatif, crédits josiane Gagnon

Suggestions de sites intéressants en lien avec l’approche :

Espace francophone jungien (https://www.cgjung.net/)

Creating Mandala (https://creatingmandalas.com/index.html)

Catégories
L'art comme thérapie

L’expression créative de la colère : une approche psychosomatique

la colère en art-thérapie
Expression créative de sa colère intérieure. Crédit : Josiane Gagnon, 2019

On peut arriver dans un atelier d’art-thérapie portant sur la guérison somatique en étant en assez bonne santé et sans avoir de maladie physique importante. C’était le cas de ma cliente Rosalie (nom fictif). Elle a décidé d’explorer des tensions corporelles qu’elle ressentait et qu’elle reliait au stress vécu dans sa vie. C’est avec une volonté davantage préventive (avant qu’une maladie ne s’installe) que Rosalie s’est lancée dans cette odyssée d’un atelier d’expression créative afin de mieux comprendre ce qui se passait en elle. Comme plusieurs auteurs, je crois que si nous ne sommes pas à l’écoute de nos ressentis corporels et psychiques, ceux-ci se cristallisent et viennent nous parler à travers de malaises corporels.

Notre corps ne ment pas et la façon dont il agit pour transmettre ses messages peut prendre la forme de symptômes qui sont autant d’appels lancés à la personnalité consciente pour qu’elle entende qu’il existe un déséquilibre ou un conflit intérieur. […] Combien de temps faut-il pour percevoir le déséquilibre? Une semaine, un mois, un an, une vie? Combien de récurrences seront-elles nécessaires pour attirer mon attention? Une, dix, quinze? Si je suis coupé de moi-même, une vie peut-être; si je suis à l’écoute et en réceptivité, quelques minutes suffisent parfois pour mettre un terme à une réaction en chaîne symptômes. (Labonté & Bornemisza, 2006, pp. 51-52) 

Je tenterai par cet article de tracer les grandes lignes l’expérience personnelle de Rosalie vécue durant un atelier d’expression créative, plus particulière en observant le lien entre des symptômes corporels et d’une colère refoulée.

Rosalie a choisi d’explorer tout au long de l’atelier le serrement de sa mâchoire (bruxisme). Ce serrement se produit lorsqu’elle dors, il s’agit là d’un symptôme qui représente les tensions qui l’habitent tant au niveau psychique, psychologique que corporel. Elle réalise sa tendance à se retrouver dans des milieux de travail très stressant, car elle aime être stimulée par l’adrénaline, même si cela épuise ses réserves énergétiques à long terme.

Le stress ne résulte pas seulement du fait de vivre une situation difficile, de nombreuses personnes sont aux prises avec de graves soucis sans pour autant devenir malades. Lorsqu’une maladie se déclare dans notre corps, la vraie question n’est pas de savoir quel stress l’a déclenchée, mais pourquoi cela nous touche ainsi, au point que nous prenions notre corps « à témoin ». Car si toutes nos colères se « somatisaient », il n’y aurait guère de survivants parmi nous… Il ne s’agit pas de savoir ce qui nous a rendus malades, mais quelle résonance cela a déclenchée en nous, et sur quelle douleur la colère est venue nous toucher. (Dransart, 2002, p. 87)

J’ai relu cet extrait, après l’atelier afin de mieux me syntoniser avec l’expérience vécu par Rosalie lors de l’exercice du Griboullis géant. Cela m’a fait réfléchir sur ce qui peut se produire lorsque la colère est réprimée et ne trouve aucun lieu sécuritaire pour s’exprimer. J’ai constaté que lors de la présentation en sous-groupe Rosalie était réactive aux commentaires des autres participants. Elle a exprimé qu’elle avait l’impression que les interventions des participants cherchaient à lui imposer un point de vue qui ne correspondait pas à son vécu et au message de la petite fille qu’elle avait dessiné. Puis, comme une bouffée d’air toxique, elle a eu l’impression de replonger dans l’univers malsain de son milieu de travail où elle se sent constamment bafouée. Malgré sa vive émotion, elle avait encore la capacité de voir qu’il s’agissait d’une sensibilité exacerbée qui s’exprimait. Cette colère semblait liée à une blessure fondamentale, comme nous en parle Guy Corneau (2010) : « Les réactions émotives elles-mêmes prennent leur source dans les blessures fondamentales liées à des expériences comme le rejet, la trahison, l’incompréhension, la non-reconnaissance ou l’humiliation. » (p. 116)

Son sentiment de colère avait un message à lui livrer, celui de la ramener à qui elle est vraiment et pour lui faire prendre conscience du mode de fonctionnement dont elle usait pour survivre à son environnement de travail toxique et dans lequel elle s’était enlisée depuis plusieurs années. La petite fille rebelle à l’intérieur de Rosalie avait besoin de s’exprimer pour se soulager de toute cette toxicité ressentie. Dans son quotidien Rosalie avait plutôt tendance à se déconnecter de cette petite voix intérieure. Sa partie adulte autoritaire cherchait constamment à la réprimer plutôt que d’être à son écoute. – « Je dois apprendre à mieux écouter mon enfant intérieur et lui permettre de s’exprimer adéquatement, après tout c’est un enfant qui demande à ce que l’on prenne soit de lui ! », s’est dit Rosalie. En ce sens Guy Corneau (2010) souligne que :

Le trouble est le messager des parties négligées de l’être. Il sera donc important de se livrer à une introspection afin de vérifier si notre réalité s’est éloignée de ce que nous sommes réellement. » (p. 115) […] Les attitudes défensives que nous mettons en place composent ce que nous pourrions appeler notre personnalité ou notre personnage. Ce personnage est une sorte d’armure psychique vivante qui nous protège de façon que nous ne soyons pas perturbés sans cesse par nos blessures fondamentales. […] Dans un premier temps, cette carapace protectrice à laquelle nous nous identifions inconsciemment nous permet de survivre aux heurts et aux blessures; dans un second temps, toutefois, elle nous étouffe. […] Notre personnage protecteur s’oppose notamment à notre individualité créatrice qui veut s’ouvrir au mouvement de la vie et à sa constante nouveauté. ( p. 117)

Durant cet atelier d’art-thérapie, Rosalie a pu approfondir la connaissance de cette partie blessée et elle s’est réapproprié le pouvoir d’en parler. Ce fut le premier pas pour dénouer sa mâchoire serrée, qui lui causait un bruxisme important. À travers un dessin intuitif , elle a découvert une petite fille qui voulait simplement la guider sur la voie de la guérison. En résumé, cet atelier fut pour Rosalie une expérience à la fois ludique, douloureuse, apaisante, mais assurément enrichissante…


Lectures recommandées :

Brillon, M. (2006). Image du corps et maladie physique, une exigence de travail pour la pensée. Psychologie Québec, le magazine de l’Ordre des psychologues du Québec , 23 (3), 18-20.

Corneau, G. (2010). Revivre. Montréal : Les Éditions de l’Homme.

Dransart, P. (2002). La maladie cherche à me guérir, Tome 2 : Nœuds et dénouements. Grenoble : Le Mercure Dauphinois.

Labonté, M. L., & Bornemisza, N. (2006). Guérir grâce à nos images intérieures. Montréal : Les Éditions de l’Homme.

Moore, T. (1994). Le soin de l’âme. Paris : Flammarion.Rinfret, M. (2000). Intégration des écoutes psychologique et somatique. Revue québécoise de psychologie, 21 (2), 65-83.

Site web recommandé :

Johanne Hamel, auteure de L’art-thérapie somatique (2014) https://www.johannehamel.com/livres


Catégories
L'art comme thérapie

Guérir par l’argile, une méthode sensorimotrice

Modelage en argile
Le pouvoir thérapeutique de l’argile. (crédit de la photo : Josiane Gagnon, 2019)

Dans cet article, je me penche sur le traitement des traumatismes à l’aide d’une approche art-thérapeutique. J’ai décidé de présenter un extrait d’une revue littéraire que j’ai réalisé sur le sujet. Lors de ma recherche, je suis tombée sur les travaux réalisés par Cornelia Elbrecht (2013) qui utilise une méthode sensorimotrice par l’argile. Elle a reçu l’appui et les encouragements de Peter A. Levine, lui-même un expert en la matière, pour écrire son ouvrage Trauma Healing at the Clay Field. Bien qu’expliquées de manière successive, ces étapes se produisent de façon non linéaire selon le processus du client.

Chez l’humain, les fonctions sensorielles se développent en même temps que les fonctions cognitives. Certains neurologistes, anthropologistes et chirurgiens estiment que ce sont les mains qui ont contribué à façonner le cerveau humain. Lorsqu’une personne est traumatisée, son cerveau est court-circuité. Dans de telles circonstances, les mains savent davantage que notre tête comment rétablir l’équilibre psychologique et physiologique. Il faut prendre le temps de les écouter. En fait, il s’agit d’utiliser le sens du toucher que l’on appelle la perception haptique. Celle-ci nous permet de reconnaître les objets à travers le toucher et de nous connecter à notre premier mode de communication. La communication haptique se développe bien avant la communication visuelle tant chez l’homme et que chez les animaux. L’intérêt pour le langage des mains que porte Elbrecht l’amène à décortiquer les divers codes que les mains utilisent pour s’exprimer. Ainsi, dans l’argile, les mains peuvent gratter, agripper, caresser, tenir, creuser, pénétrer, pelleter, tambourer, taper, détruire, construire, saisir, ratisser, répartir, prendre soutenir, empiler, pousser, séparer, forer, lancer, écraser, aligner, modeler, tourner, tordre, mouler, dessiner, écrire, se balancer, etc.

Une séance typique d’art-thérapie dans un bac d’argile à la manière d’Elbrecht se base sur la méthode SIBAM (Sensation, Image, Behavior, Affect, Meaning) élaborée par Levine (2010). Ainsi l’art-thérapie permet de réassocier ces éléments qui ont été dissociés lors d’un traumatisme. Prenons le cas fictif de Kate (Elbrecht, 2013) :

  • 1e élément : Kate est assise devant le bac d’argile et nomme se sentir angoissée. Le thérapeute lui demande de décrire comment elle ressent cette angoisse dans son corps. Elle répond sentir des tensions et des maux d’estomac. (Sensation)
  • 2e élément : Kate tente de toucher l’argile et dit que cela a l’air dégoûtant. (Image)
  • 3e élément : Le thérapeute suggère à Kate de trouver un endroit sécurisant pour déposer ses mains. Kate touche les bords du bac, puis elle secoue le bac pour tester sa solidité. (Behavior)
  • 4e élément : Elle rapporte se sentir maintenant plus forte. (Sensation)
  • 5e élément : Puis, Kate touche l’argile et dit « ce n’est pas si pire que ça en a l’air ! ». (Image)
  • 6e élément : Ensuite, elle ose toucher pleinement l’argile et elle pousse à l’extérieur de mottes d’argile de plus en plus frénétiquement. (Behavior)
  • 7e élément : Elle expérimente un flot de rage passant à travers elle. (Affect)
  • 8e élément : Kate grogne « Dehors ! ». Et, graduellement ses mains se déposent calmement et sa respiration s’adoucit. (Sensation)
  • 9e élément : Les mains de Kate commencent à explorer le bac avec curiosité et une joie grandissante. Elle s’exclame « J’ai de l’espace ! Beaucoup d’espace ! Je me sens bien ! Ah ! Je suis capable de le faire ! Je peux le faire ! (Meaning)

En résumé, il s’agit d’une approche du bas vers le haut (du sensoriel au cognitif) qui utilise le corps comme médium. Les interventions du thérapeute sont minimalistes, et celui-ci cherche à s’assurer avant tout de sécuriser le processus afin de permettre à la personne de retrouver confiance en ses propres capacités. Cette méthode permet d’amener des changements durables à long terme, car ils proviennent du corps lui-même. (Elbrecht, 2013)


Pour en savoir plus…

Lectures recommandées

Elbrecht, C. (2013). Trauma Healing at the Clay Field: A Sensorimotor Art Therapy Approach. Londre et Philadelphie : Jessika Kingsley Publishers.

Guay, S. (2015). Un trauma, est-ce pour la vie ? Puis-je être guéri, redevenir comme avant ? TRAUMAG, 8, 1

Hass-Cohen, N. & Clyde Findlay, J. (2015). Art Therapy & the Neuroscience of Relationships, Creativity & Resilience : Skills and Practices.New York et Londre : W. W. Norton & Company.

Lev-Wiesel, R. et Slatter, N. (2007). Art Making as a Respond to Terrorism. Dans Kaplan, F. F. (Dir,), Art Therapy and Social Action. (p. 191-210). Londre et Philadelphie : Jessika Kingsley Publishers.

Levine, P. A. (1997). Waking the Tiger ‒ Healing Trauma. Berkeley : North Atlantic Books.

Levine, P. A. (2010). In an Unspoken Voice : How the Body Releases Trauma and Restores Goodness. Berkeley : North Atlantic Books.

Van der Kolk, B. A. (2014). The body keeps the score: brain, mind and body in the healing of trauma. The New York : Penguin Book.


Liens suggérés

Trauma-Informed Practices and Expressive Arts Therapy Institute and Learning Center. (site dédié à la pratique de l’art-thérapie pour aider les gens vivants avec un traumatisme)

Cathy Malchiodi, PhD, LPCC, LPAT, ATR-BC, REAT. (une auteure incontournable en art-thérapie.)

Dr. Levine concepteur de la méthode Somatic Experiencing®. (site web éducationnels pour ses étudiants)

Bessel van der Kolk (pionner et expert dans le traitement du stress post-traumatique).